Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 11:00
Lumière
Lumière

Lumière

 

En ce jour de mes 55 ans, mon message est amour.

Mon chemin se parcourt en les enseignements.

Hier, mon coeur a été ému comme j'ai ému d'autres coeurs.

Lumière, lumière et lumière !

De mon âme lumière,

De mon coeur lumière,

De mon esprit lumière,

Infiniment lumineux est le pas que je marche,

Infiniment beau est le sentiment d'amour qui marque mes pas.

Et même si, il m'arrive de douter, je lève les yeux vers le Ciel,

J'y regarde le reflet de mon coeur,

Et j'y trouve l'Infiniment fascinant Dieu Tout Puissant.

Alors, à la Puissance de Dieu !

 

Je remercie toutes les personnes qui ont pensé

me souhaiter un bon anniversaire,

Je remercie surtout ces personnes qui m'ont blessée

mais que je comprends contre toute attente

et au-delà de toute compréhension.

Ces personnes sont des phares sur ma route.

Nous nous sommes déchirées mutuellement.

Sans le vouloir, je les ai blessées également.

Ces personnes m'aiment certainement

mais nos coeurs se sont éloignés de la voie de l'Amour qui rassemble.

J'aime ces personnes également mais mon caractère fort,

mon entêtement, ma psycho-rigidité, mes failles, mes défauts

m'ont poussée à réagir très fort.

Qu'est ce que je peux faire mal quand je m'aveugle !

Je suis très autoritaire et mes réactions sont terribles ...

Bref, je suis consciente que la vie est enseignement.

Et je m'applique, encore et toujours, à semer le bien en moi

et autour de moi.

Je me pardonne en ce jour comme je pardonne à ces personnes

qui m'ont fait pleurer ces derniers temps.

Merci à vous toutes et à vous tous.

 

Eléonor GOSSELIN de LECABEL.

 

~~ Rainer Maria RILKE (1875-1926)

Corne d'abondance

Ô belle corne,

d'où penchée vers notre attente ?

Qui n'êtes qu'une pente

en calice, déversez-vous !

Des fleurs, des fleurs, des fleurs,

qui, en tombant font un lit

aux bondissantes rondeurs de tant de fruits accomplis !

Et tout cela sans fin nous attaque et s'élance,

pour punir l'insuffisance

de notre coeur déjà plein.

Ô corne trop vaste, quel

miracle par vous se donne !

Ô cor de chasse, qui sonne

des choses, au souffle du ciel !

Partager cet article

Repost 0

commentaires