Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 10:49

Je ne raconterai pas l'histoire mais l'Histoire telle qu'elle se révèle en le temps du sérail ... Je ferme les yeux et je remonte loin, très loin, je remonte là où des Orientales dansaient sur des tapis de soie. Quel merveilleux rêve ou quels souvenirs ! Entre la réalité de jadis et le rêve d'aujourd'hui, du temps a coulé, de l'amour a coulé, des souvenirs ont coulé comme des cascades. Le temps des Orientales !

 

Qu'entends-je au passé ? Qu'écoutais-je aux souvenirs ? Des concerts, là ou les Orientales dansaient sur des tapis de soie. Que verrai-je en mon rêve ? Qu'entendrai-je en les échos, en les choeurs ? Là, des murs aux zelliges, là des bois sculptés, là des voiles en soie, là des tapis rouges, là des corps parfumés, parés d'or, de chevelures noires, là des Orientales dansaient sur des tapis de soie.

 

Quel mystère ? Est ce le passé qui ressuscite ? Est ce le présent qui remonte le temps et se sertit des voiles ? Est ce le futur qui se languit des souvenirs et qui s'orne des encens, qui se pare de la magie des Orientales qui dansaient sur des tapis de soie ?

 

Quelque chose ouvre au loin les firmaments. Les étoiles se mirent aux lacs, la lune se répand en encre d'or sur mon rêve, sur la réalité de jadis, sur les souvenirs... Faut-il oublier ? Non, c'est le souffle de Dieu et on n'oublie pas les vécus, on n'occulte pas les ressentis, on n'efface pas la nostalgie, on ne sèche pas les mers, on n'arrête pas l'eau ... L'eau ? Oui, l'eau des sentiments.

 

Mes sentiments aux bleues cascades coulent, je coule dans quelque chose qui m'élève vers le ciel de mon coeur, de mon Orient. Que sont devenues les Orientales qui dansaient sur des tapis de soie ? Je vois défiler les étreintes d'amour, les mouvements, les danses, les sourires, les songes harmonieux. Je me vois danser, danser avec les Orientales qui dansaient la mesure, la plénitude, les joies, les mystères de l'Amour. Il était une fois mon Orient ! Haramti ahibek ... Ce n'est même pas vrai car je n'ai jamais cessé d'aimer l'Orient et de revivre mes souvenirs.

 

Lumière sur le passé et sur les Orientales qui dansaient sur des tapis de soie.

Eléonor GOSSELIN

Tous droits réservés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires