Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 19:51



Nous venions d'arriver dans un quartier chic où  de magnifiques maisons longeaient de grandes rues bordées de grands arbres aux essences rares. Des ormes, des tilleuls, des charmes et des palmiers majestueux.
Sophia me demanda de m'arrêter devant une demeure qui surpassait en beauté toutes les autres villas :
- Nous sommes arrivées. Je vous remercie de votre gentillesse Eléonor. Je vous prie de descendre car nous allons prendre un verre de thé avec mes parents. Je tiens à vous présenter à toute ma famille.
Je refusai avec courtoisie l'invitation de Sophia :
- Tout le plaisir a été pour nous Sophia. Nous aurons l'occasion de nous revoir et nous boirons le thé ensemble mais ce soir nous devons impérativement trouver un hôtel où loger car nous venons juste d'arriver à Fès et nous sommes ici pour assister à la fête de la musique sacrée.
Sophia insista en me tendant la carte de visite de son père :
- Je vous en prie, Eléonor, acceptez mon invitation. Vous m'avez rendu un grand service et j'aimerais que mes parents vous remercient.
Je jetai un coup d'oeil furtif à la carte de visite et ce que je lus me surprit. Je demandai à Sophia :
Est ce que votre père était pêcheur avant de devenir promoteur immobilier ?
Il s'était fait un silence assourdissant. Les oiseaux perchés sur les saules alentours écoutaient leur voix intérieure et essayaient de comprendre les mystères impénétrables de l'Infini.
Sophia resta figée. Quelle surprise de rencontrer, par hasard, une personne qui connaissait le passé de son père. Quelle surprise !
Quant à moi, je pensai à toutes les lettres envoyées à Tanger mais demeurées sans réponse. Quel clin d'oeil de Dame Chance ! Quelle joie !
A cet instant, j'entendis un bruit. Une voiture luxueuse s'arrêta derrière la mienne. Un homme souriant d'une cinquantaine d'année en descendit et vint vers nous.
Sophia embrassa le bel homme puis se tourna vers nous :
- Eh bien Eléonor ? Pouvons-nous boire un verre de thé ensemble ? En fait, je vous présente mon père et voici lalla Mona et Samar et ...
- Et moi je m'appelle Eléonor dis-je avec un grand sourire.
Le père de Sophia me serra la main et me fixa avec son regard noir :
- Eléonor ! Ce prénom est vraiment beau. Eléonor qui signifie que 
" Dieu est ma lumière " est vraiment mystique et je comprends pourquoi l'Occident l'a empreinté à l'Orient. Beaucoup de personnes croient qu'il est un prénom occidental mais il est oriental...
Je confirmai :
- Oui, mais comme dit mon père l'Orient et l'Occident constituent la Terre-Mère et les prénoms voyagent librement. D'ailleurs Sophia et Mona sont aussi des prénoms qu'on trouve en Occident quoiqu'ils soient issus de l'Orient. Sophia signifie "pureté". Mona signifie "espoir". Et Eléonor signifie " Mon Dieu est lumière".
Sophia fit un clin d'oeil à son père :
- Je vous présente Salsabil IMANE puis, sans transition, continua :
- Eléonor connaît beaucoup de choses mais ce qui est le plus important c'est qu'elle connaît ton passé.
Monsieur IMANE me regarda décontenancé :
- Enchanté de vous connaître Eléonor. Ravi de vous connaître lalla Mona et Samar. Je suis très surpris car peu de personnes connaissent mon passé.
Sophia et son père nous invitèrent à entrer dans le grand salon et, quelques instants plus tard, une dame d'une quarantaine d'années habillée d'un joli kaftan pourpre brodé de fil d'or fit son entrée avec un plateau sur lequel se trouvait des tasses remplies de lait parfumé à la fleur d'oranger et des soucoupes de dattes farcies d'amandes et de noix. Avec un grand sourire elle se présenta :
- Je m'appelle Ilham et je suis la mère de Sophia. Je vous souhaite la bienvenue et je vous remercie pour votre gentillesse.
Ilham posa, soudainement, sa joue sur le visage de ma mère et l'embrassa en murmurant :
- Sophia m'a raconté ce que vous avez fait pour elle. Toute ma famille et moi-même vous remercions pour votre noble geste. Je sais que vous venez à Fès pour assister à la fête de la musique sacrée et ce serait un grand plaisir pour nous tous si vous acceptiez de rester avec nous. Notre maison est grande et nous disposons de plusieurs chambres d'amis...
Ma mère l'interrompit en la remerciant :
- Mes filles et moi-même vous remercions de votre générosité mais nous ne pouvons accepter. Ce que nous avons fait pour Sophia est un geste spontané et nous n'attendons aucune récompense en retour. Nous vous remercions pour votre accueil et nous vous invitons à venir chez nous...
Le père de Sophia mit fin à cette discussion :
- Vous resterez chez nous le temps que durera le festival de la musique sacrée. Vous serez nos invitées et vous serez traitées comme des membres de notre famille. Il ne sert à rien de discuter car je tiens à vous remercier pour votre noble geste envers ma fille Sophia.
Ce grand riad respirait le luxe, les roses blanches et les fleurs de jasmin. Un patio immense laissait couler l'eau comme une bienfaisante cascade. Je pensai à la source invisible de toutes les richesses et tout en buvant le thé à la menthe et en dégustant les cornes de gazelle, je chantais dans mon coeur : " Je suis le goût et j'émerveille."

Tous droits réservés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans LES PARCHEMINS
commenter cet article

commentaires

SOUROUR 07/05/2009 23:21

Bonsoir Eléonore je n'arrive pas à poster ur les 2 suivants ariclesde tout coeur pour Myrimet là il a fallu ej ne sais combien de fois fermer ton blog et reveniret en fin de compte je ne peux cliquer sur ajouter un commentaireil faut que j'ailleaux commentaires postées et ensuite pà je clique sur ajouter un com une vraie sérénadebisousbonne sfin de semaine Sourour

boubou 07/05/2009 23:21

je vais faire classique, j'ai aimé tes ecrits , je reviendrais , bonne soirée boubou

SOUROUR 07/05/2009 22:36

bonsoir je passe te faire un grand coucou et te souhaiter une bonne fin de semaine SourourMERCI TRES BEAU PARTAGE ET BIEN ECRITSOUROUR

éléonor 07/05/2009 18:49

Merci de tout coeur Monsieur POSTEL COVELLI. Votre commentaire me réjouit. Je tiens à vous dire que j'ai été ravie de faire votre connaissance. Avec tout mon respect pour l'écrivain que vous êtes.Eléonor

postel 07/05/2009 11:45

c'est clair et bien écrit