Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 14:30

Tube PSP : Fleur

Dinarzade regarda Séhérazade puis soupira :

«J’aimerais vivre ce que vous vivez, ma soeur, mais je ne suis pas placée par le destin dans les sphères élevées de la sagesse comme vous l’êtes. Vous avez vraiment de la chance de vivre vos rêves. Par contre, la vie a été injuste avec moi. A cause de la jalousie des autres je suis vraiment malheureuse et je ne peux même pas rêver ma vie. »

Elle éclata en sanglots : « Je me rends compte que je n’ai aucune valeur et les autres ne m’accordent aucune importance. Je les hais car ils ont cassé en moi toutes les motivations de la réussite. Je suis condamnée à échouer car personne ne veut m’aider. A part vous, ma sœur, personne ne fait rien pour moi. Je suis vraiment malheureuse.»

«  Insensée ! lui reprocha Séhérazade. Non, vous n’êtes pas malheureuse. Vous croyez l'être mais vous ne l'êtes pas. Et supposons que, dans le cas extrême, vous êtes vraiment malheureuse, à qui incombe la responsabilité de votre état d'esprit ? Est ce aux autres qui ne vous accordent pas d’importance ? Ou est ce à vous qui manquez de confiance en vous tout simplement ? Votre bonheur est dans votre cœur et je ne comprends pas pourquoi vous voulez être tributaire de la volonté des autres pour le ressentir et le vivre. Ce sont vos qualités qui forceront l’admiration des autres et vous avez la possibilité de les faire briller à travers des actes nobles. Croyez-moi, ma soeur, qu'il est plus louable de se remettre en question que d’accuser les autres de votre propre malheur ou malchance. En agissant ainsi vous transformerez vos échecs en opportunités de réussite. Je vais vous raconter mon rêve. Vous comprendrez ainsi que c’est vous, et uniquement vous, qui êtes responsable de vous-même et seule votre propre conduite est en mesure de vous élever ou de vous accabler.

- Vous avez raison ! Merci, ma soeur, de me donner ces bons conseils.

J’aime vos rêves qui me présentent les messages d’une façon à la fois attrayante et constructive. Oui, racontez-moi votre dernier rêve et je vous promets que j’en tirerai la bonne leçon approuva Dinarzade.
Séhérazade prit le parchemin sur lequel elle avait écrit son rêve et commença la lecture : 

" J'étais avec un bel homme dans un paradisiaque cube lumineux de couleur jaune d’or où régnait  un parfum d’éternité. Nous vîmes alors un grand lotus dont les quatre pétales étaient rouges.  Soudain, nous remarquâmes que ces quatre pétales se déployèrent lentement et surgirent alors quatre créatures célestes lumineuses et à peine voilées. Elles se dirigèrent vers la fontaine de la Beauté pour s’y abreuver. Songez à des jeunes filles sublimes qui recèlent en leur personne la Souveraineté, la Grâce et la Beauté. Elles portaient à la main droite la baguette magique de l’Intelligence et à la main gauche la pomme de la Connaissance. Tout en se désaltérant, elles glorifiaient le Tout-Puissant et leur virtuosité immense séduisait nos cœurs.

Mon compagnon et moi-même les saluâmes et elles posèrent leurs grands yeux noirs sur nous mais continuèrent  de chanter :

Louange à Dieu, Seigneur de la Terre et des Cieux !

Nous, énergies de Saturne, inoculons la Beauté, la Grâce et le parfum d’Eternité !

Seigneur, Tu es le Souffleur, nous sommes le cube de cristal merveilleux !

Tu es l’Alchimiste, nous sommes le creuset de Ta Divine Subtilité !

Les quatre créatures nous offrirent un écrin où brillait un cube en cristal de Bohème.

Nous les remerciâmes et quittâmes ce lieu magnifique pour rejoindre un autre lieu plus beau. Nos cœurs étaient dilatés de joie et nous plongions dans un océan en forme de demi-cercle croissant à la couleur blanche immaculée. C’était un monde de soie où la bonté et la dévotion étaient  souveraines. Mon compagnon  désirait rencontrer les six créatures lumineuses qui venaient juste de sortir du lotus aux six pétales. Elles invoquaient Dieu en frottant deux cymbales d’argent l’une sur l’autre. Mais nous étions incapables de nous approcher d’elles car six gardiens nous barraient le passage. Je m’adressai au premier gardien :

- S’il vous plaît, Monsieur, laissez-nous passer.

Le vilain surveillant fit des grimaces :

- Avant de me demander de vous laisser passer essayez de  me vaincre car je suis la crédulité et j’ai un grand pouvoir sur vous pauvres humains.

Je me tournai vers le deuxième gardien :

- Puis-je vous demander de nous laisser approcher ces belles créatures ?

Le surveillant refusa en criant très fort :

- Je suis la cruauté et je vous interdis d’avancer vers qui que ce soit.

Le troisième gardien nous méprisa :

- Je suis le dédain et tant que vous êtes mes esclaves je vous méprise.

Le quatrième surveillant prit des airs de savant et se vanta :
- Je suis la fausse connaissance qui guide les humains à leur perte et tant que vous ignorez que votre ignorance est sans bornes je vous tiens à l’écart de tout savoir.

Le cinquième gardien nous toisa de son regard et se perdit dans un monde de chimère :

- Je suis l’ultime illusion qui rame dans la confusion. Restez où vous êtes car vous confondez toujours la réalité et l’illusion.

Le sixième gardien qui est lui-même prisonnier de sa propre suspicion nous accusa :

- Vous voulez voler l’icosaèdre mais je vous en empêcherai.

Néanmoins, les six créatures de lumière nous envoyèrent une colombe blanche qui nous remit un magnifique icosaèdre et un parchemin sur lequel brillaient ces mots :
« Essayez de triompher de tous ces défauts et nous ferons de vous l’étoile scintillante qui brille dans le Ciel du Seigneur. »
http://www.youtube.com/v/P-Zz_bSCsBE&hl=fr&fs=1&"></param><param http://www.youtube.com/v/P-Zz_bSCsBE&hl=fr&fs=1&"

 

Tous droits réservés.


Eléonor GOSSELIN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans MILLE ET UNE NUITS
commenter cet article

commentaires

Eléonor 25/08/2009 20:06

Ilahi Yahfadak Sourour . Kiraki ? Tahiyati Wa Ila Likae.Eléonor.

sourour 25/08/2009 19:57

merci de tout coeur pour ce chaleureux geste cela me toutche beaucoup wallah j y repondrais des mon retour insha allah car je ne peux le faire avec ce pc que j ai emprunte pour vous remercier merci de tout coeur rabiu khaleq wa ihafdek bisous