Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 17:45

Free Pics Free Image Hosting Photo Sharing
Dinarzade ressentait une grande rage à l'encontre de ces valets et de ces femmes de chambre, qui, pour faire du mal, restaient intarissables.
" Ma soeur, déclara-t-elle en s'adressant à Séhérazade, je vis dans un univers où les vraies valeurs sont rares. L'hypocrisie fait des ravages et les êtres haïssables qui passent leur temps à dénigrer les autres et à les poignarder dans le dos augmentent de jour en jour. Engeance de vipères, comment pourraient-ils donner aux autres du miel ? Les bouches parlent du trop-plein des coeurs et quand ces derniers ne contiennent que du fiel, les paroles ne sont que du poison mortel...Que dois-je faire pour que ces êtres nuisibles cessent de ronger la vie des autres ?
- Calmez-vous, ma soeur, pesez vos mots et ne vous laissez-pas embarquer par le mal. Êtes-vous disposée à écouter des ignorants qui parlent science ? Êtes-vous prête à croire qu'un arbre pourri donne de bons fruits ?
- Non. Des ignorants ne seront jamais en mesure de parler ni science ni bon sens. Quand aux arbres pourris on les reconnaît à leurs fruits gâtés.
- S'il en est ainsi, Dinarzade, n'accordez aucune importance à ces personnes indignes ni à leurs propos qui blessent et qui violent la liberté des autres. Comme vous l'avez bien précisé, les ignorants ne vous tiendront qu'un discours malveillant. C'est dans leur nature de se trahir en faisant voir leurs mauvais penchants. Mon dernier rêve fait allusion à ces maux incurables dont souffrent toutes les personnes de mauvaise foi.
- Raconte-moi ce rêve qui dénonce ce fléau.
- J'ai rêvé d'un sage qui m'a donné une belle leçon :
" Est ce que la bassesse parle de la lumière des grands principes ? Non, car son optique est trop ténébreuse. L'aigreur, la méchanceté, les racontars vains et méprisants tissent les êtres qui leur ressemblent. On ne peut, en aucun cas, récolter du miel de la bouche des vipères. Le seul remède est de les fuir comme on fuit le poison et la laideur fatale."
Avez-vous compris le sens de ce rêve ?
- Oui, Séhérazade, j'ai compris qu'on ne change pas les vipères. Mais, on peut bien les éviter pour ne pas recevoir leur poison.

Tous droits réservés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans MILLE ET UNE NUITS
commenter cet article

commentaires

Samia.Nasr 28/08/2009 19:38

Je viens de découvrir ton blog grâce à notre chère amie Sourour, j'y reviendrais, bonne fin de soirée, et à très bientôt.

samia.nasr 28/08/2009 19:37

drissia 28/08/2009 18:13

salut mon amieje passe faire un coucou et te souhaiter une bonne journéeamicalementdrissia