Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 17:42

Une collègue qui m'aime bien m'offre de temps à autre le journal de 20 minutes. C'est un quotidien que j'aime pour la qualité de son contenu et pour ses inestimables informations. Plongée dans la lecture de ce journal, je marque un temps d'arrêt, je me lève et je me retrouve au centre d'un cataclysme impressionnant. 

Un article a déclenché en moi la fureur, la révolte, l'incompréhension et la douleur d'une blessure profonde qui ne guérira jamais.

Des êtres indignes ont tout essayé pour me porter préjudice. En voulant faire croire aux autres que je ne suis pas loyale envers la France. Quel remède guérira ce mal terrible marqué du sceau de l'injustice et du racisme aveugle ?

 

Je cite l'article du lundi 28 juin 2010.

" GIROD DE LANGLADE JUGE DEMAIN "

"En août dernier, l'affaire lui avait déjà coûté son poste. Demain, elle pourrait lui valoir six mois de prison et 25000 euros d'amende. L'ex préfet Paul Girod de Langlade comparaît au tribunal de Créteil pour " les injures raciales " qu'il aurait proférées à l'encontre de deux agents de sécurité à l'aéroport d'Orly en juillet 2007.

De retour d'un voyage sur l'île de la Réunion où il coordonnait les états généraux de l'outre mer, le préfet se serait énervé lors de son passage au portique de sécurité. "On se croirait en Afrique, il n'y a que des Noirs ici" aurait-il lancé aux agents de sécurité d'origine antillaise qui lui demandaient de vider ses poches." Fin de citation.

 

J'ai été victime de choses beaucoup plus graves que ce que cite cet article puisque la personne qui a abusé de son pouvoir contre moi a cherché à faire douter de ma loyauté envers la France. Ce Monsieur a convoqué des collègues, leur a posé des questions sur ma loyauté et sur ma vie privée. Il a également téléphoné à un autre lieu où j'ai travaillé pour poser je ne sais quelle question sur moi ( d'après le témoignage d'un autre collègue ).

Bref, l'abus de pouvoir a été si sinistre que cette personne a cherché par des moyens très douteux de porter atteinte à ma loyauté envers la France. Cette accusation scelle de son sceau infernal plusieurs insultes et menaces de licenciement. Plusieurs collègues se souviendront longtemps de ce que j'ai subi.

De pareils actes indignes ont porté le coup fatal à mon honneur de Française d'origine marocaine. Mon calvaire a commencé en 2004 et a atteint le degré infernal en 2006. C'est arrivé dans mon travail. Je suis fonctionnaire et j'ai choisi de servir mon pays d'accueil en tout honneur et en tout respect.

Vouloir m'accuser de manquer de loyauté envers la France est un comble que je ne saurai jamais pardonner ni oublier. Je ne l'ai pas accepté et je ne l'accepterai jamais pour toute l'Eternité.

Non, non et mille fois non je ne suis pas une terroriste ni une personne indigne. Toutes les magouilles et toutes les combines qui ont été montées par les personnes injustes mises en cause sont doublement condamnables. Premièrement, ces dérives souillent les grandes valeurs de la France. Deuxièmement, elles resteront la blessure incurable qui ne me quittera jamais.

Le comble dans cette histoire dramatique c'est que ces personnes mouillées jusqu'à la honte dans la manipulation n'ont pas les mêmes grandes valeurs que moi. Je suis intègre, elles ne le sont pas. La preuve est mon histoire déplorable qui a choqué profondément tous mes collègues.

 

QUAND L'AMOUR NOUS TIENT

ET QUE LE RIDICULE NOUS GUETTE.

 

 En mon âme et conscience je jure de vous révéler toute la vérité sur cette expérience malheureuse. Lisez mon histoire et racontez la autour de vous car ce qui m'est arrivé aurait pu me tuer sans l'intervention de beaucoup de collègues profondément choqués par l'injustice dont j'ai été victime. Tous les témoignages des personnes qui me connaissent concordent. Je suis une personne loyale et intègre. Soucieuse des grands principes que mes parents m'avaient inculqués, je mettais et je mets toujours un point d'honneur à servir la France, mon merveilleux pays que j'ai choisi par amour et par grande passion. Je ne pourrai, en aucun cas, manquer de loyauté envers la France que Papa portait dans son coeur. Ce serait trahir sa mémoire. Avant même de fouler le sol de la France, je connaissais son histoire et je baignais dans sa culture depuis le Maroc. Tous mes amis  d'enfance étaient des Français et Papa comptait de nombreux amis originaires de la France. Comment aurais-je pu manquer de loyauté envers un pays que j'ai considéré depuis les premiers moments de mon arrivée en France comme ma Patrie ? Mon mari se rappelle encore de ce que je lui ai demandé alors que nous roulions en voiture sur les routes d'Espagne. C'était le 29 décembre 1995.

" Chéri, je te prie de t'arrêter dès les premières poussières de la terre françasie. "

Surpris par ma demande, il me questionna :

- Pourquoi, voudrais-tu que je m'arrête chérie ?

Avec les larmes aux yeux, je lui ai parlé de Papa et je lui ai dit que j'aimerais embrasser la terre de ce pays qui avait marqué ma vie depuis le Maroc. Papa aimait passionnément la France et les Français. Je souhaitais honorer la mémoire de Papa et montrer à mon fiancé que j'aimerai son pays comme j'ai aimé ma terre natale le Maroc.

Ma vie, mon coeur et mon âme sont pleins de la France aimée. Le plus noble des sentiments, l'amour, m'a été inspiré par des Français. Un collègue, que je respecte et que j'apprécie beaucoup a été, sans le vouloir, le point de départ d'un vécu qui transformera à jamais mon existence.

Adorable, très gentil, il ne m'a jamais manqué de respect. Ce collègue m'a inspiré des poèmes et beaucoup de sympathie, d'affection, de tendresse mais en tout respect et en toute dignité je demeurais à ma place. Un jour, j'ai parlé de lui en ces termes élogieux :

" C'est un dieu d'amour et de beauté. " Oui, en toute franchise, j'ai exprimé cette vérité qui a beaucoup dérangé. Elle a surtout déclenché de réelles manifestations d'hostilité à mon encontre. Le groupe de mon dieu d'amour et de beauté n'a pas du tout apprécié que l'arabe que je suis se permette d'exprimer un pareil jugement envers un Français. Cet ensemble constitué d'hommes et de femmes dont l'une vindicative, reprenait tout ce que je disais, le dénaturait, prenait un malin plaisir à se moquer de moi avec des mots pleins d'aigreur, de haine et de méchanceté gratuite. A plusieurs reprises, j'ai assisté à des scènes incroyables. Ce groupe se tordait de rire en se moquant de moi comme si j'avais commis un acte condamnable. Tant que mon dieu d'amour et de beauté était avec nous, personne n'osait me toucher mais après la mutation de cet ange gardien, l'harcèlement prenait une telle ampleur que je ne savais plus où donner de la tête. Ce terme " la ridicule amoureuse qui ne sait plus où donner de la tête " que j'ai écrit dans mon article humoristique renvoie vers une phrase récurrente que la fameuse vindicative prononçait à mon encontre. Sans parler des autres termes " La folle, la stupide, ... ". Donc, quelques jours après la mutation de mon collègue protecteur l'un des hommes de ce terrible groupe, plus solidaire que les autres avec la vindicative, allait agir et me porter le coup fatal. Ce sera l'objet de tout un livre mais je me contente ici de vous dire qu'il a monté, sans aucun scrupule, une histoire à faire pleurer les lézards du désert. C'est une expression marocaine qui donne toute la mesure de la méchanceté gratuite de certains êtres humains. Pour la petite histoire, un jour ce Monsieur n'avait pas apporté à manger et j'avais partagé avec lui mon repas.

"Eléonor, tu es vraiment une personne généreuse mais méfie-toi de ce collègue car il ne mérite pas que tu partages largement ton repas avec lui. " me fait remarquer une collègue qui avait vu que je lui ai donné plus que la moitié de ma nourriture. Une autre fois, je lui ai avancé de l'argent pour qu'il puisse s'acheter quelque chose à manger. Il ne m'a jamais remboursé mon argent mais avec ses mensonges terribles il m'a poignardé dans le dos.

Quand j'ai raconté cette histoire à Maman elle a pleuré en me disant : Prions pour cet homme ... Prions de tous nos coeurs pour lui. Elle a sangloté longtemps en me disant qu'elle était profondément choquée par une telle bassesse dans la nature de cette âme errante et qui manque de lumière. Elle m'avait demandé de ne point le maudire.

Je prie toujours pour ce collègue qui m'a poignardé dans le dos avec une telle violence que plusieurs années après je ressens toujours la même douleur dans mon coeur.

Quand le ridicule nous guette et que celui qui est censé agir en tout honneur et en toute équité tombe lui aussi dans les bassesses. L'abus de pouvoir ridicule qui blesse sans aucune logique ni intelligence. Le racisme aveugle qui tue et qui souille toutes les nobles valeurs de la France. Dès que le collègue ingrat a inventé de toutes pièces sa sinistre histoire, un autre être versé dans la haine allait s'approprier cette lamentable combine et broder avec perfidie et iniquité le ridicule mensonge de mon manque de loyauté envers la France. La descente aux enfers allait commencer et curieusement les Forces de l'Univers allaient se manifester à travers le soutien inattendu de collègues qui m'ont aidée et soutenue. Mille fois merci à toutes ces belles âmes auxquelles j'exprime toute ma reconnaissance. Alors que le groupe et son terrible chef complotaient pour me faire plonger dans une mort certaine, d'autres collègues se sont mobilisés pour me protéger, me défendre et faire éclater la vérité.

 

JE SUIS LOYALE ENVERS LA FRANCE.

 

Je n'oublierai jamais cet élan généreux, intègre, équitable et honnête. On m'a conseillé de porter l'affaire devant la justice. Mais Maman m'avait répondu que la Justice divine était en action et qu'il fallait prier pour les âmes coupables.

Maman !

Je n'ai pas le même degré de foi que toi Maman. Cette accusation terrible finira par me tuer Maman. Les coupables doivent s'excuser. Il faut qu'ils reconnaissent leur iniquité car c'est tout mon honneur qui a été atteint. Il faut que justice me soit rendue Maman.

Maman !

Je sais que les âmes coupables n'auront jamais le courage de s'excuser et c'est pour cette raison qu'il faut que j'en parle au monde entier.

Maman ! Me comprends-tu Maman ?

Je finirai par mourir car je suis toujours au coeur de ce grand cataclysme. Je souhaiterais raconter mon histoire à toutes mes lectrices et à tous mes lecteurs et j'aimerais que ces actes ignobles, ridicules et infâmes ne se reproduisent plus jamais.

A celui qui a abusé de son pouvoir contre moi, je lui crie devant le monde entier que son acte le déshonore. Maman n'avait pas voulu que je le traîne devant la justice des hommes parce qu'elle avait su qu'il est père de jeunes enfants. Ces enfants sont innocents m'avait fait remarquer Maman. Elle avait rajouté que les actes et l'abus de pouvoir de ce Monsieur sont sa honte et qu'ils font de lui la honte de la France.

Monsieur, je vous le crie devant le monde entier :

Vous êtes la honte de la France

et vous représentez un grand danger pour les nobles valeurs  

de cette Patrie.

 Je vous laisse à votre âme et conscience car vous n'êtes pas éternel sur cette terre. Je vous livre à la justice divine qui s'occupera de vous. Elle a d'ailleurs déjà très bien marqué du sceau de la bassesse vos actes et mes collègues ne vous apprécient guère.

Alors ?

A quoi a servi votre abus de pouvoir ? 

A vous ridiculiser devant le monde entier.

Je suis votre victime et malgré toutes mes prières un lien terrible nous lie tous les deux. Vous êtes la honte de la France. Je suis la fierté de la France au service de laquelle je m'applique en tout honneur et en tout respect. La preuve ? Les centaines de témoignages en faveur de mon humanité. 

D'autres responsables intègres et qui honorent la France m'ont accordé l'excellence pour mon sens du service public.

 

Si j'avais porté l'affaire devant la justice française,

elle aurait tranché en la faveur de l'intégrité.

 Je suis intègre.

Pourriez-vous prétendre l'être ?

Vous avez le droit de réponse.

En votre âme et conscience répondez simplement à ces questions :

 

POURQUOI AVIEZ VOUS COMMIS

CET ACTE INDIGNE DE VOTRE FONCTION ?

QUI ÊTES VOUS VRAIMENT POUR JUGER MA LOYAUTE ?

DE QUEL DROIT AVEZ-VOUS ABUSE DE VOTRE POUVOIR ?

ËTES VOUS CONSCIENT DE VOTRE IGNOBLE ACTE ?

SAVEZ-VOUS QUE LA FRANCE NE VOUS AUTORISE PAS

A AGIR SI INJUSTEMENT EN SON NOM ?

JE SUIS L'ENFANT DIGNE DE LA FRANCE

OSERIEZ-VOUS MONTRER AU MONDE ENTIER

LES PREUVES DE MON MANQUE DE LOYAUTE ?

NOUS SOMMES EN 2010.

VOUS AVEZ MONTE VOS COMBINES EN 2006.

AURIEZ-VOUS UN JUSTIFICATIF POUR CONFIRMER

VOTRE IGNOBLE MENSONGE A MON ENCONTRE ?

JE VOUS DEFIE. 

MONTREZ AU MONDE ENTIER

QUE JE NE SUIS PAS LOYALE ENVERS LA FRANCE.

 

 Mon histoire est douleureuse. Pour information, non content de m'avoir porté des coups mortels avec son abus de pouvoir, ce Monsieur

voulait me suivre sur un autre lieu de travail pour pouvoir m'achever.

C'est un autre responsable qui me l'a rapporté.

Quand le ridicule nous guette, qu'il devient mensonge,

atteinte à notre honneur, harcèlement, menaces, insultes

et honte pour les âmes coupables.

 

 Eléonor GOSSELIN 

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires