Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:42

                         

Un vieux marchand ambulant qui vendait des fleurs s’arrêta à côté de Maman, composa un bouquet de rose, de pâquerette, de lys et de violette puis le lui offrit en disant avec émotion :

- Remercions Dieu avec des fleurs ma fille. Nous nous mouvons tous dans la Paix et dans la Volonté de Dieu. Prenez ce bouquet que l'Univers vous envoie. Non, ne payez rien car je ne suis qu'un messager, une colombe ...  

Comme pour donner un poids à la pureté du langage du marchand de fleurs, une colombe blanche qui respirait une paix ineffable vola au dessus de nos têtes. La paix naît de l’amour en tout, et ce sont  les belles paroles de ce généreux marchand qui me pénétrèrent jusqu’au fond de l’âme. Un déluge d’amour se déversa sur moi en cet instant précis et je m’abandonnai confiante…
Ah ! Quelle lumière !

O Colombe si belle,
Si pure, si blanche ;
Toute de paix rayonnante !  

Maman ajouta avec satisfaction :

- Et la valeur numérique de la colombe est le 801.

 Le marchand de fleurs me donna une belle rose blanche :
- La poésie est le chant du rossignol qui monte du cœur. C’est un pont entre le visible et l’invisible, le fini et l’infini. L’art sous toutes ses formes nous élève vers l’absolu, le beau et l’harmonieux et donc vers le monde d’en Haut.  Les valeurs numériques sont des concepts mais l’art c’est l’image mentale qui prend les relais au delà de tous les raisonnements. La poésie nous aide à retourner auprès de la source originelle et d’en exprimer la nature et le sens.  

Il me regarda avec un sourire angélique :

- Prends la flûte de ton âme et chante la blancheur de la colombe et la blancheur uranienne qui embellit toute chose. Bois à flots la lumière du soleil et transmets les germes d’Eternité à tes frères et sœurs dans l’humanité.

Je restai immobile et silencieuse et je pensai. Ce fleuriste ambulant vient de ressusciter dans mon cœur une noble vérité. Je lui souris avec gratitude :

- Merci Monsieur. Comme vos roses et vos fleurs vous avez la fraîcheur, la grâce et le parfum d’éternité. Vous êtes vraiment une fontaine d’amour inconditionnel.

Comme un petit garçon, le marchand de fleurs fit une grande révérence maladroite. Il posa successivement sa main droite sur son front, sur ses lèvres puis sur son cœur et  avec une voix pleine d’émotion murmura :
- Comme d'autres coeurs voguent sur la musique ... Le mien nage sur le parfum !

Il me regarda puis s'adressa à Maman :
- J'ai voulu magnifier ce parfum avec l’éclat de la rose, la simplicité de la pâquerette, la blancheur du lys et la spiritualité de la violette et vous l'offrir à vous, Madame, qui êtes une belle âme. Certes, je ne vous connais pas mais je sais que vous êtes une rose qui exhale le plus exquis des parfums. Restez comme vous êtes car vous êtes sur la voie du coeur.
Ce n'était pas la première fois que j'entendais des inconnus demander à ma mère de rester comme elle était mais à chaque fois j'étais émue et je ne pouvais refouler mes larmes. Oui, Maman avait l'éclat de la rose car elle était très belle ; elle avait la simplicité de la pâquerette car elle était une personne humble. La blancheur du lys correspondait à sa pureté et à sa bienveillance. Et elle était spirituelle comme seule pouvait l'être la violette. Elle était la plus belle des roses et je la voyais tous les jours offrir ses pétales et ses joies à l'Eternel. Elle était ma lumière; elle était ma chance; elle était ma raison.
A revivre tous ces souvenirs, l'émotion pleure en moi encore car je ne peux oublier tout le bonheur que j'ai vécu avec Maman.

En souvenir de Maman.


http://www.dailymotion.com/swf/x36lfe&related=0"></param><param
http://www.dailymotion.com/swf/x36lfe&related=0"

                            

 

                        
                       Eléonor GOSSELIN

Tous droits réservés.                     


                                                    

                                                  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans A MA TENDRE MAMAN
commenter cet article

commentaires

Eléonor 12/10/2009 22:56


Oui je vais bien Sourour mon amie. Merci de ta gentillesse.
Eléonor.


Sourour 12/10/2009 12:30


toujours de bons articles a partager bisous j espere que tu vas bien


Eléonor 11/10/2009 14:05


Bonjour ma belle !
Je vais bien Sarah même si le poids des souvenirs est présent. Je te remercie pour ton passage et au plaisir d'autres découvertes dans ton magnifique espace culinaire.
Avec amour et respect.
Eléonor.


Sarah 11/10/2009 12:46


Salamou3alaykoum, Eléonor, comment vas-tu ? Je te remercie pour ce partage, très très émouvant, maha allah.

Bisous & bon dimanche
Sarah