Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 10:56

 

 

     LA DANSE COMME EXPRESSION DE L'AMOUR  

 

If , If, If ! Ne touche pas à mes danseuses. Ne les regarde même pas car je suis très jalouse et je ne supporterais pas que tu puisses être séduit par l'une d'elles. Tu me répondras que tu es libre et que de toute façon rien ne nous lie tous les deux et que c'est ton droit de regarder qui tu veux et de toucher le Ciel et je ne sais quoi d'autre si cela t'enchante de le faire ...

 

Et j'éclaterais en sanglots parce que tes mots m'auraient blessée et que je ne comprendrais pas moi-même pour quelle raison je continue de crier sur les toits du Web que je t'aime ... Alors que tu m'as bel et bien dit que tu ne me lis pas et que tu ne disposes d'aucun lien qui te permettrait de découvrir ce que j'écris. Au moins, cette réponse a été claire. Tu ne te soucies guère de mes sentiments ... Mais, l'amour me rend ridicule.

 

L'amour rend vraiment ridicule et cela fait une dizaine d'années que je ne sais plus où donner de la tête et que je porte ton amour en moi. Je deviens rivière et même océan de mots qui s'agitent, s'excitent, pleurent, chantent, composent des poèmes, me font tomber dans le ridicule. Mes collègues rient si ce n'est en silence, ils rient aux éclats de ce que je raconte mais je me considère au-dessus de tous ces jugements comme si seul ton amour compte.

 

If, pourquoi as-tu croisé mon chemin ? Tu as changé le cours de mon existence et même si j'utilise en cet article l'humour, la Vérité en jaillit tout clairement. Je suis amoureuse de toi If et je ne sais pas comment convaincre mon coeur de tourner la page alors que mon âme jubile de ta passion. Alors, je danse, je danse, je danse en essayant de m'oublier et d'occulter l'infini de cet amour ...

 

Tout compte fait, je suis heureuse que tu ne me lis même pas ... Ce que j'écris est risible, à plus d'un titre, et tel que je te connais, tu riras de mes déboires amoureux. Mes tactiques nulles me mènent toujours droit dans le mur. Les années passent et un souffle de vieillesse commence à s'approcher de moi. Je résiste comme je peux et je continue de danser en rêvant de l'amour qui est toujours impossible et que seule une force divine est en mesure d'adoucir.

 

Ces derniers mois, je revis l'intensité du sentiment de l'amour sans mesure que tu continues de m'inspirer ... J'écris et je danse et j'écoute la musique et je médite et je cherche à fuir, fuir et oublier ... Mais comment fuir mon coeur et mon âme alors qu'ils sont en moi et que je ressens, respectivement, les battements et les chants ... Et cette symphonie éternelle dédiée à l'Amour me porte encore et toujours.

 

Regarde ou ne regarde même pas mes belles danseuses, lis ou ne lis même pas mes mots, aies ou n'aies même pas pitié de moi. Je suis amoureusement ridicule ou ridiculement amoureuse et je l'assume. Exactement ! Et je t'envoie mes meilleurs voeux pour que l'Univers ne te fasse jamais vivre l'amour en un sens comme je le vis ...

 

     TOUS MES MEILLEURS VOEUX !  

 

Je danse sur cette belle musique marocaine et je ris autant de ses paroles que de moi-même. L'amour doit être heureux même s'il est impossible et je m'applique à vivre sereine selon mes modestes moyens.

 

Avec amour, respect et haute considération.

Eléonor Gosselin.

Tous droits réservés.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans HUMOUR
commenter cet article

commentaires