Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 11:32
      
  . 
 
رائع
 
وش عليا انا من الناس وش على الناس مني

شويخ من أرض مكناس وسط الأسواق يغني
أش عليا من الناس وأش على الناس مني
أش عليا يا صاحب من جميع الخلايق
إفعل الخير تنجو واتبع أهل الحقائق
لا تقل يا بني كلمه إلا أن كنت صادق
خذ كلامي في قرطاس واكتبوا حرز عني
أش عليا من الناس وأش على الناس مني

ثم قول مبين ولا يحتاج عبارة
أش على حد من حد إفهموا ذي لإشاره
وانظروا كبر سني والعصا والغراره
هكذا عشت في فاس وكذاك هون هوني
اش عليا من الناس وأش على الناس مني

وما أحسن كلاموا إذ يخطر في الأسواق
وترى أهل الحوانت تلتفت لو بالأعناق
بغرارة في عنقوا وعكيكز وأقراق
شويخ مبني على أساس كما انشأ الله مبني
أش عليا من الناس وأش على الناس مني

لو ترى ذا الشويخ ما أرقوا بمعنى
التفت لي وقال لي أش نراك تتبعنا
أنا ننصب لي زنبيل يرحموا من رحمنا
وأقاموا بين اجناس ويقول دعني دعني
اش عليا من الناس وأش على الناس مني

من عمل يا بني طيب ما يصيب إلا طيب
لعيوبوا سينظر وفعالوا يعيب
والمقارب بحالي يبقى برا مسيب
طيبة انفاس يدري عذر المغني
أش عليا من الناس وأش على الناس مني

وكذاك إشتغالوا بالصلاة على محمد
والرضا عن وزيروا أبي بكر الممجد
وعمر قائل الحق وشهيد كل مشهد
وعلي مفتي الأرجاس إذا يضرب ما يثنى
أش عليا من الناس واش على الناس مني

يا إلهي رجوتك جد عليا يتوبه
بالنبي قد سألتك والكرام الأحبه
الرجيم قد شغلني وأنا معوا في نشبه
قد ملا قلبي وسواس مماه يبغاه مني
أش عليا من الناس وأش على الناس مني

تم وصف الشويخ في معاني نظامي
وإني خواص ونقري لأهل فني سلامي
وإذا جوزوني نقل أول كلامي
شويخ من أرض مكناس وسط الأسواق يغني
أش عليا من الناس وأش على الناس مني

   

 

Dieu Tout Puissant ! Du point de mon amour indéfectible, sans mesure, infini à l'égard de la plus belle âme lumineuse qui m'a été donné de connaître, je consacre cet article à Papa, mon adorable père bien-aimé. Papa qui aimait tant cette chanson magistrale et pertinente.

 

Chanson marocaine qui célèbre les hauts degrés civilisationnels de la sagesse et du bon sens universels. Je me rappelle très bien que Papa s'occupait de ses affaires et respectait les autres. Il vivait en bonne intelligence et ne s'immisçait jamais dans ce qui ne le regardait point.

 

Un jour, Papa m'avait demandé de trouver la différence entre la curiosité et l'indiscrétion et j'ai été faire des recherches durant plusieurs jours car il voulait une réponse claire, précise, nette et concise. Et quand je lui ai, enfin, dit qu'elle était cette différence, il m'avait tout simplement demandé de l'appliquer dans ma vie.

 

Cette pertinente chanson raconte qu'un vieux de Meknès, ancienne ville impériale marocaine, se promenait dans les souks et chantait que la vie des autres ne le regardait pas et que les autres n'avaient pas non plus à s'occuper de son existence à lui. Quelle belle philosophie et quelle magistrale leçon inculquée à toutes ces personnes indiscrètes qui polluent la Terre avec leur intervention malheureuse dans les affaires d'autrui.

 

 
 
           

Je me rappelle qu'en 2006 et alors que des gueux se mêlaient de ma vie et cherchaient à me dicter leur loi de haine, je résistais du mieux que je pouvais en écoutant cette chanson. Elle me renvoyait vers Papa et vers ses grandes valeurs ... Cette chanson me donnait la force de dire non à tous ces malheureux parvenus sans foi et sans loi. Et, aujourd'hui encore, cette chanson me guide, me protège contre tous les courants malsains. 

 

Certes, la sagesse qui se dégage de cette chanson éclaire mon chemin comme un phare salvateur. Elle me ressource et me donne cette fierté d'appartenir, au Maroc, cette terre très haut élevée sur les degrés de l'ordre civilisationnel. Je comprends les raisons qui font que ce poème de Abi Elhassan Checheteri, sublimé par les nuances de la musique gnaouie, soit considéré, par excellence, comme sagesse ultime de tous les pays arabes.

 

Comme je l'ai déjà écrit  les chanteuses marocaines sont très célèbres dans le golfe et dans le monde arabe. Et cette chanson occupe une place privilégiée dans leur album car elle est très demandée par les peuples des pays frères arabes. Mona Amarsha et Asmae Elmanawar - originaire de la ville de Meknès  - déclinent, chacune, la beauté poétique et magistrale de cette sublime chanson. C'est un pur bonheur que d'écouter la sagesse chantée.

    
     
 
Papa souhaitait que je devienne une personne curieuse, cultivée, respectueuse de moi-même et des autres. Il ne désirait, en aucun cas, que je devienne indiscrète et que je me mêle des affaires des autres. Et il avait raison car si chaque personne s'occupait de ce qui la regardait et ne s'immisçait pas dans la vie d'autrui, le monde se porterait à merveille.
 
Malheureusement, la masse qui souille les humains avec l'indiscrétion constitue 95 %. Ce sont toujours les parvenus, les gueux, les névrosés, les personnes qui souffrent d'un problème existentiel qui sont toujours indiscrets et qui extériorisent leur mal être et perdent leur énergie en plus de faire perdre le temps et l'énergie des autres avec leurs paroles malveillantes, malsaines.
 
D'une manière générale, cette chanson se situe dans les degrés civilisationnels qui marquent les esprits et éclairent la voie. Elle est du même ordre que le poème " Si " de Rudyard Kipling.
 
J'ai la même vision mentale qu'avait Papa et je comprends, aujourd'hui, sa volonté et son souhait de faire de moi une âme s'alignant sur la voie du bien. Et c'est exactement ce que magnifie cette merveilleuse chanson.
Dieu Tout Puissant ! Papa, mon merveilleux papa, si humain, si généreux, si bienveillant, si équitable, si aligné sur les grandes vertus qu'il en demeure vivant dans mon coeur pour toute l'éternité. Papa !
  
 
 
 
  Papa ! Où que tu sois Papa, j'aimerais te rendre hommage et te dire que j'ai suivi ton conseil d'être curieuse mais jamais indiscrète. Tu brilles dans tout l'amour qui m'anime, tu brilles et tu luis dans mes yeux et dans mon coeur. Et je te rends hommage en mille et une révérences. Et je m'incline jusqu'à terre devant toi qui fus ma grande chance, ma lumière et l'affection suprême.Papa, je t'aime !
 
Avec amour, respect et haute considération.
Eléonor Gosselin.
Tous droits réservés.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eléonor 13/02/2013 22:19


Bonsoir chère Sourour,


Je te remercie de ta visite amicale. Je comprends que tu ne peux me rendre visite eu égard à toutes tes occupations. Je ne t'oublie pas non plus. Je t'embrasse très fort et au plaisir de nos
échanges.


Eléonor

Sourour Hyba 13/02/2013 08:05


Salam oukhti le fait de ne pas venir ne veut pas dire que je t'oublie* jspr que tu vas bien un bel hommage à papa


Prends bien soin de toi


Amicalement