Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 23:12

 

 

Monsieur,

 

Je croyais que vous étiez un homme honnête, intègre et que vous versiez dans la probité ... Il s'est avéré qu'il n'en est rien et que vous êtes un minable menteur. Pourtant votre position ne vous permet pas le ridicule. Vous êtes censé édifier à la mesure de vote fonction et être un modèle exemplaire. Je vous plains d'être ce que vous êtes et de m'avoir menti afin de me faire croire que vous vous intéressez à mon bien-être.

 

Vous semblez ignorer que le langage corporel trahit toujours son auteur et qu'il ne trompe jamais les autres. Je sais lire les gestes corporels et alors que vous essayiez vainement de me mentir, tout votre corps hurlait le problème éthique. Votre visage était éloquent et me laissait deviner vos ruses. Vos mains s'agitaient, vos rictus amères révélaient la tension intérieure que le mensonge vous imposait. Je vous regardais et je pensais que j'étais en face d'un homme ridicule tout simplement. Pauvre de vous !

 

Monsieur, je vous le dis en toute vérité :

Vous avez cru me manipuler mais vous avez oublié que vos paroles autant que vos gestes révélaient votre lamentable vérité. Je vous en veux d'être le menteur que vous êtes alors que votre devoir est d'être  sincère et honnête. Je vous conseille de revoir votre éthique professionnelle car vous décevez tout le monde.

 

Ouvrez les yeux et voyez votre iniquité qui vous déshonore. Vous faîtes des poids et des mesures, vous permettez que des différences s'installent et vous oubliez que vous noircissez ainsi votre réputation. Certes, vous décevez les autres mais vous vous nuisez surtout à vous-même.

 

Réveillez-vous enfin et cessez d'écrire avec la médiocrité le livre de votre présence en ce lieu. N'oubliez pas que vous n'êtes que de passage et qu'un jour, seule votre intégrité fera parler de vous en bien. Sinon, vous appartiendrez à la masse indigne qui inspire le dégoût ainsi que la haine et dont personne ne voudra se souvenir.

 

Avec amour, respect et haute considération

Eléonor GOSSELIN

Tous droits réservés

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans LA VIE
commenter cet article

commentaires