Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 09:18

 

Et s'il suffisait d'être heureux pour changer le monde ?

 

 

 

 

 

Ce matin, je me suis levée et ma première pensée a été consacrée à Papa. Dans mon coeur, une musique mélodieuse de BEETHOVEN colorait mes souvenirs.

 

BEETHOVEN que Papa désignait comme étant mon grand amour tellement j'étais et je suis toujours sensible aux symphonies de ce grand musicien. Un jour que Papa m'expliquait la musique des Sphères Célestes, je m'étais écriée que je l'avais déjà entendue. Surpris, Papa m'avait demandé quelle était donc cette musique que je considérais comme étant céleste. Sans hésitation, j'avais répondu que la musique de BEETHOVEN me rendait tellement heureuse qu'elle ne pouvait qu'être céleste. Je n'avais que dix ans mais en mon coeur, ce musicien faisait des merveilles.

 

Aujourd'hui, j'ai cinquante et un ans. Si vous me demandez quelle est cette musique céleste qui réjouit mon âme, ma réponse sera toujours la même. BEETHOVEN, BEETHOVEN mon amour. Car, BEETHOVEN est vraiment mon amour et je me retrouve dans toutes ses symphonies qui me font vibrer au plus haut des degrés. BEETHOVEN est un pur bonheur pour moi.

 

Ce matin, en consultant mes statistiques, j'ai été orientée vers un univers où cette belle musique enchanteresse de ma vie au Maroc a fait renaître en mon coeur les émouvants souvenirs. Il m'est vraiment agréable de partager avec vous mon bonheur en vous invitant à écouter la musique de mon amour BEETHOVEN.

 

Quels mots merveilleux sauront accompagner cette magnifique musique ?

Monsieur Charles CHAPLIN a pu trouver les mots pertinents qui renvoient vers le bonheur. Je suis convaincue que votre sagesse sera éclairée d'une nouvelle lumière car vous conviendrez que le savoir vivre détermine l'accomplissement de chacun de nous. Oui, aimons nous d'un amour qui ennoblit nos coeurs et qui fait rayonner nos âmes.

 

Et s'il suffisait d'être heureux pour changer le monde ?

 

 

 

Le jour où je me suis aimé pour vrai
 (par Charles Chaplin)
 

                                         

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer.
 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.
 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Respect.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour Propre.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grand plans, j’ai abandonné les méga - projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plaît et à mon rythme.
 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
 
Aujourd’hui, j’ai découvert l'Humilité.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
 
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.
 
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir, mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient un allié très précieux.
 
Tout ceci est Savoir Vivre !
 
Et s'il suffisait d'être heureux pour changer le monde ?
 

Aujourd'hui, je suis heureuse et je vous envoie toutes ces vibrations de pur bonheur qui animent mon coeur. Je n'ai qu'une prière à vous faire et je crois en votre intégrité pour espérer être entendue. Partagez en votre coeur toutes les merveilleuses vibrations qui vous sont destinées. Partagez-les avec amour et respect pour vous-même et pour les autres.

 

Avec amour et respect.

Eléonor GOSSELIN.

                       

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Eléonor - dans LA VIE
commenter cet article

commentaires