Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 19:35
   
Et je danse sur le sublime air du silence.gif cloches de Noêl
   

  http://www.avotreseuldesir.com/article-la-plume-a-trace-le-silence-et-mon-ame-a-chante-60825134.html

 

Je voulais le silence afin de cacher mon amour car, il y a plusieurs années de celà, mon sentiment pour If me dérangeait et m'intriguait ... Je voulais le silence afin de ne pas trahir l'inclination qui animait mon âme envers lui. Je voulais le silence car je n'acceptais pas que je puisse aimer If.

 

Je voulais le silence, j'ai eu le silence et les mots. Car mon âme qui vibrait dans l'amour de If n'acceptait pas que je puisse cacher cette vérité. Je voulais le silence et j'ai eu la force du silence, j'ai eu l'océan du silence, j'ai eu le ciel du silence ... Epique, mon histoire d'amour est à couper le souffle.

 

Je voulais le silence et c'est ma plume qui me permet de garder le silence tout en révélant au monde entier que je coule dans l'amour rivière qui me bouleverse ...Ma vérité poignante dérange ... Ma réalité intérieure me catapulte parmi les immersions, les initiations et je deviens moi-même musique de silence.

 

Je voulais le silence et je danse sur le sublime air de silence. Car mon âme aime et je suis astreinte au bleu des sentiments. Comme j'aime If ... Dans le silence de l'amour qui est mille et une fois plus éloquent que tous les mots.

 

Je voulais le silence et je tombe dans les vertiges des mots qui s'expriment, qui crient, qui exhalent le parfum de l'Eternité d'un amour infini, sans rime, sans mesure, sans raison et comblant tous les horizons.

...

Je voulais le silence et j'ai eu le silence avec le poids des mots révélateurs de ma propre vérité, de mon Moi suprême, de tous les souvenirs de mon existence ... Le silence abrite tout l'amour de mon âme et voilà que vous découvrez que j'ai aimé, aimé, aimé If ... Et je l'aime toujours mon merveilleux If.gif cloches de Noêl

 

Avec amour, respect et haute considération.

Eléonor Gosselin.

Tous droits réservés.

   

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires