Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 18:31

 

    Un musicien doit jouer de la musique,

un artiste doit peindre,

un poète doit écrire,  

s'il veut être en paix avec lui-même.

Ce qu'un homme peut être, il doit l'être."

- Abraham Maslow

 

 

Transmis à partir du Blog: http://www.transformer-sa-vie

 

NOUS SOMMES UN !

 

Je suis en face de ma propre vérité, de ma béatitude, de ma plénitude et le ciel clair des songes qui ouvrent et irisent ma conscience, ce ciel se mire dans le lac de mon âme. Les choses se présentent à moi, les êtres viennent vers moi, les vérités se révèlent à moi, le soleil brille en mon coeur, les papillons de mes pensées voltigent dans mon esprit en la Vérité, en le miroir de ce que JE SUIS !

 

Qui que vous soyez vous qui me lisez, empereur, roi ou simple jardinier, les étincelles divines habitent en vous le coeur. En ces instants, je concentre le passé, je concentre l'avenir, mon présent s'écrit en la merveilleuse gratitude, en la force des émotions, en les propos de tous mes désirs ...

 

Je désire pour vous le bonheur autant que je le désire pour moi. Pour vous, je souhaite la réalisation de ce qui vous tient à coeur. Lisons ce que la divine Providence a mis sur la voie de mon éveil. Lisons, car vous n'êtes pas ici et maintenant sur cet article par hasard. Car le hasard n'existe pas et si vous me lisez c'est parce que j'ai quelque vérité à vous révéler. Lisons...

 

Transmis à partir du Blog: http://www.transformer-sa-vie

Avec amour, respect et grâce. 

Eléonor GOSSELIN

Tous droits réservés.  

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 00:39

 

 

Quelque message se recèle en cet article. Il est le mystère de l'Indicible ....

Tu comprendras, tu sauras, tu seras surpris, tu sauras un jour.

Le temps te dira d'où j'ai fait évoluer la trame ... L'Indicible !  

 

 

 

Eléonor GOSSELIN

 

Repost 0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 23:55

Repost 0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 20:55

 

DIEU !      

 

DOUBLES ETOILES ANIMEES...CREA JP59Ô Amour, Lumière, Amour, Lumière, Amour, Lumière, ad infinitum Amour, Lumière en nos coeurs, en nos âmes, en l'Unité qui nous rassemble, en l'Humanité qui nous assemble, ... Encore Amour et Lumière sur chacune de vous, chacun de vous en l'infinitude des nobles sentiments. Vibrons à l'essence des propos, à l'élixir des symboles, à ce que nous portons en nous-mêmes; Amour, Lumière, DIEU !

 

 

Omraam Michaël Aïvanhov  a dit :

 

« Tout acte, aussi insignifiant soit-il, même un simple geste,
une parole, un sentiment, une pensée, produisent nécessairement
des effets positifs ou négatifs.
On peut donc dire que, d’une certaine façon,
notre vie entière est placée sous le signe de la magie :
tout n’y est qu’influences, empreintes, vibrations,  
et cela suffit pour entrer dans le domaine de la magie.
Chaque fois qu’un être agit sur un autre ou sur un objet,
il accomplit un acte magique.
Et voilà que les gens regardent, parlent, pensent, ont des désirs,
des sentiments, font des gestes, sans se rendre compte
que tous les courants qu’ils déclenchent  
ainsi sont des puissances magiques.
Souvent, dans leur ignorance, il leur arrive de mettre en action
des forces négatives qui se retournent ensuite contre eux,
et quand ils sont secoués, saisis, mordus,  
ils ne comprennent pas pourquoi.
Il est donc important que chacun apprenne à travailler sur ses pensées,
ses sentiments, ses paroles, ses gestes, son regard,
afin que les forces déclenchées
par chacune de ses activités physiques ou psychiques produisent
uniquement des effets bénéfiques…
Bénéfiques pour lui, mais aussi pour toutes les autres créatures dans le monde. »  
   

DIEU !      

 

DOUBLES ETOILES ANIMEES...CREA JP59Ô Amour, Lumière, que j'aime ces propos nobles et empreints de la grande et belle Vérité ! Que j'aime m'aligner sur les principes et les fascinants idéaux, que j'aime appliquer mes pensées en toute conscience, que j'aime avancer sur la voie de mon propre soleil intérieur ... Amour, Lumière, ad infinitum pour vous toutes et vous tous et merci de toute mon âme pour la beauté des nobles sentiments.

Avec amour, grâce et haute considération

Eléonor GOSSELIN

Tous droits réservés.

 

Omraam Michaël Aïvanhov  a dit :

 

 

« Celui qui a apporté d’une façon ou d’une autre de l’aide aux autres trouve juste
de recevoir quelque chose en retour. C’est juste, oui, mais l’amour, l’amour véritable
qui pousse à donner sans rien attendre, cet amour est au-dessus de la justice. 
Le sentiment de ce qui est juste habite déjà assez naturellement dans l’homme ;
même des malfaiteurs peuvent avoir d’une certaine façon le sens de la justice,
même les animaux. Et combien de crimes sont commis
pour rétablir soi-disant la justice !
Si on ne peut pas nier que la justice soit une vertu,
l’amour est une vertu plus grande encore.
Vous avez manifesté votre générosité et, au nom de la justice,
vous pensez qu’on vous doit quelque chose, au moins un remerciement.
Mais si vous vous obstinez
à attendre ce qui peut ne pas arriver – il y a des gens qui ne pensent
même pas à dire merci – vous éprouvez une déception, un mécontentement.
Et à cause de quoi ruminez-vous maintenant ces sentiments négatifs ?
À cause du bien que vous avez fait ! Est-ce que c’est intelligent ?…
La joie que vous avez éprouvée en faisant le bien,
pourquoi ne pas chercher par tous les moyens à la conserver ? »
***
Repost 0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 18:43

 

 

http://www.gracesdivines.com/ étoiles, pluie, etc...... 

 

 

   

   

  

 

 

 

 

    étoiles, pluie, etc......Je suis la fille de Dieu ...

Je danse,

je danse, je danse la joie, je danse la vie ... !

Je danse au son de la lumière,

je danse l'adoration de Dieu !

 Je danse l'extase, je danse la méditation,

je danse l'espoir et l'espérance.

Dieu !

Je danse le vent où ton nom se murmure,

 je danse le ciel où ton nom est présence ...

Je danse les étoiles où ton nom est cadenceétoiles, pluie, etc......,

je danse la pluie où ton nom figure ...

Dieu !

Je danse l'Amour  ...

Je danse l'ambre de la lune,

je danse l'or du soleil,

je danse le mystère des dunes,

je danse la magie du vermeil !

Dieu !

Je danse, je danse, je danse et je m'envole ... 

Je danse en l'émotion de mon âme,

je danse l'harmonie, la beauté, l'élégance et le sacré ... 

Je danse le feu en ses flammes,

je danse l'or, l'argent et le nacré !

Je danse l'adoration de Dieu !

Je danse la majesté de l'inspiration,

 je danse l'auréole du Temps,

Et je danse, je danse, je danse !

 

 

    étoiles, pluie, etc......    étoiles, pluie, etc......  étoiles, pluie, etc......

 

 

 Quoique je ne partage point la vérité des mots de cette chanson

que la merveilleuse Indila interprète,

 j'ai aimé la musique dont elle est sertie.

La cadence est marquée au point des percussions

et la répétition du mot "je danse ",

et du mot je m'envole qui devient " vole "

donne une dimension sublime à la chanson. 

On touche du doigt la magie douce consacrée à l'espérance.

N'oublions jamais l'espérance. 

Car au-delà des peines de ce monde,

au fond de notre coeur une lumière divine ne demande qu'à jaillir ...

Dansons l'amour de Dieu au-delà de toutes les espérances.

     

 

  étoiles, pluie, etc...... 

Je suis la fille de Dieu

Et chacune de vous toutes comme chacun de vous tous

est respectivement la fille et le fils de Dieu.

Exactement ! 

 

Avec amour, respect et haute considération.

Eléonor GOSSELIN 

Tous droits réservés. 

 

 

Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 10:24

  logo a votre seul desir Le chanteur marocain Jalal Chekara reprend la mythique chanson du Maroc " Ya bent bladi " Toi, fille du Maroc " en la sublimant de danses arabo-andalouses et en la magnifiant de mélodies espagnoles à l'image de sa double culture maroco-espagnole. A cet égard, Jalal ressemble à tous les enfants du nord du Maroc qui parlent les langues arabe et espagnole.  

 

Jalal Chekara est de confession musulmane mais son ouverture et son respect des autres cultes laissent toucher du doigt l'esprit de tolérance qui règne au Maroc. La deuxième vidéo, envoyée par l'une des personnes qui me lisent montre le patrimoine vestimentaire marocain et la même chanson est interprété par un juif marocain. Le dialecte est marocain, l'habit est marocain et tout l'ensemble respire la tolérance et l'amour au Maroc.

 

Je dédie cette sublime chanson de Jalal Chekara à l'esprit de Maman, fille du Maroc, qui aimait tant l'ordre esthétique marocain, les magnifiques danses et qui portait en son coeur l'amour souverain de ces mélodies si belles et si authentiques.

 

Maman laissait jaillir d'elle cette beauté morale, cette intelligence du coeur, cette tolérance et ce respect à l'égard de toutes ses connaissances quelle que soit leur appartenance religieuse ou spirituelle.

 

Maman était dans l'Ordre moral et l'esthétique civilisationnelle qui ennoblissaient son âme et son coeur. Ecouter cette chanson fait briller en moi, de nouveau, ce soleil qu'était et que demeure toujours Maman. Je m'inspire toujours de ses valeurs, de ses justes attitudes et elle représente pour moi le socle et le piedéstal ou même le tremplin vers l'ouverture davantage de mon coeur aimant.

 

Paix et lumière sur l'âme de Maman où qu'elle soit. Elle était source d'amour, de tolérance et de considération pour elle-même et pour les autres. Jusqu'à la fin de ma vie, je penserai à elle en les rayons lumineux d'un coeur aimant sublimant la culture de toutes les différences. Maman était un soleil de tolérance et de belle générosité humaine. Lumière divine sur toi Maman !

 

 

 

 

Il est la vérité qui transcende toutes les interprétations, les différences et les jugements, il est le chant de la paix, vertu civilisationnelle consacrant la source marocaine.

 

Le Maroc est cette appartenance pacifique, cette fierté respectueuse, cet ordre esthétique, cette noblesse humaine. Le Maroc est cette unité, cet enseignement, cette intelligence émotionnelle et ce rassemblement.

 

Je m'incline en mille et une considérations à l'égard de la personne ou des personnes qui a ou qui ont pensé m'envoyer le lien de cette magnifique vidéo. De toute mon âme, je vous remercie pour la beauté du geste que je considère en mille et une valeurs inestimables.

 

J'ai toujours considéré sur le même pied d'égalité tous les enfants du Maroc de quelque appartenance spirituelle ou religieuse ou philosophique qu'ils soient. Aucune différence n'est en mesure d'assombrir tout le respect que je leur dois.

 

Un sentiment de fierté empreint de noblesse enivre et enivrera toujours mon coeur en écoutant cette belle chanson " Ya bent bladi " Toi, fille du Maroc " car la Marocaine, chrétienne, musulmane, juive ou pratiquant un autre culte est la Marocaine, fille du Maroc. Point !

 

  Admirez les habits traditionnels du Maroc qui sont portés par des juives marocaines. Remarquez lélégance et la richesse des tissus et n'oubliez pas de voir en ces photos l'histoire d'un pays qui a dédié son destin à la paix, à la tolérance et à l'amour. Un précieux enseignement en jaillit. Le Maroc émerveille tout simplement ! 

Avec amour, respect et haute considération  

Eléonor Gosselin 

Tous droits réservés.

 

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:29

 

 

 

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 09:32

 

*Belles images*

 

Toi qui fais battre mon coeur,

toi qui m'inspires le noble des sentiments,

toi, toi, écoute mon silence

car il est éloquent et il saura te dire

ce que je ne daigne pas révéler.  null

 

 

Chaque étoile filante s'exprime en ma gratitude.

Je remercie Dieu

d'avoir croisé ton chemin.

Et même si nous ne sommes pas en mesure de vivre

ce que mon coeur appelle de ses voeux,

je te porterai dans l'élixir de mes désirs.

Je pense à toi en les rêves onduleux,

je pense à toi en mon silence ... Je Suis !

 

 

Avec amour, respect et haute considération.

Eléonor Gosselin.

Tous droits réservés.

 

Repost 0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 11:30

 

Au-delà des choses, l'Amour mire en mon âme sa source,

 

l'Amour mire en mon coeur son fleuve ... null

 

" Sois petit comme source et sois grand comme fleuve "

 

Un poète avait composé ces vers.

Mais la Source n'est pas petite

et le fleuve n'est pas grand ...

C'est la Vérité !

La Source est grande

et le fleuve n'en est qu'une extension ...

Le fleuve s'écoule comme s'écoule la rosée,

comme s'écoulent les sentiments,

comme s'écoule l'Amour. 

 

Et l'Amour de chanter le vol des oiseaux,

les rayons du soleil,

l'immensité du ciel

et les nuances du vermeil ...

Et l'Amour de s'exprimer en la profondeur des mots,

en l'éloquence des perles de la rosée.

Et l'Amour d'écrire la Vérité !

 

  belles images

Et l'Amour de répandre sa vérité qu'il mire en les âmes

la grandeur de la Source

et l'écoulement du fleuve.

 

Avec amour, respect et haute considération.

Eléonor Gosselin.

Tous droits réservés.


Repost 0
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 20:16

 

En les souvenirs, en la Grâce de Dieu ! Mon caftan, ma nostalgie, le pourpre, le fil d'or ...

nullFinek, finek, où es-tu bonheur de ma vie au Maroc ?

 

J'ai toujours porté en mon coeur l'élégance de la Marocaine. Maman brille toujours en mon âme en le souvenir de ses caftans ... Le pourpre et le fil d'or, le vert royal, le bleu turquoise, le rose, le jaune en les rayons de la joie maternelle ... la joie, la tendresse, ma nostalgie.

Finek, finek Mama ? null

Où es-tu, où es-tu  Maman ?

 

La tendresse chante ta voix, Maman, en cette musique sublime. Finek ? Tu me manques, beaucoup de choses me manquent ... Finek ? Finek ? Dans quel univers évolues-tu Papa ...

Finek, finek Baba ? null

Où es-tu, où es-tu Papa ?

Les soupirs sertissent mes perles de marocaine nostalgie, finek Papa ? Où es-tu Papa ? Tu me manques ...

 

Puissent la lumière de Dieu et la Grâce peindre en le pourpre et en or mes tendres souvenirs pour Maman et mon affection à l'égard de Papa ...

Finek Maman, finek Papa ? null

Finek, parfum de toutes mes nostalgies.

Il y a la rose, reine de toutes les fleurs,

La violette symbole de la tendresse,
La pensée aux multiples couleurs
Et le lys qui procure l'ivresse.

Il y a la marguerite questionnée sur l'amour,
Le coquelicot, petite fleur des champs,
Le brin de muguet à l'image d'un jour,
Le nénuphar au milieu de l'étang.

Il y a le bleuet emblème de l'azur,
Le chèvrefeuille qui exhale ses parfums,
La clématite qui court le long des murs,
La campanule qui borde les jardins.

Il y a la jonquille, le genêt, la bruyère,
La jolie pâquerette que l'on trouve dans les prés,
Il y a la pivoine et la rose trémière,
L'aubépine, le lilas que j'allais oublier.

D'un ruban de mon cœur je voudrai les lier,
Pour t'en faire un bouquet.

 

 

* Auteur inconnu *

 

Finek Mama, finek Baba ? null

Où es-tu Maman, où es-tu Papa ? 

 

Avec amour, respect et haute considération.

 Eléonor Gosselin

Tous droits réservés.

 

 

 

Repost 0